Comment se déroule une coloscopie ?

La coloscopie est un examen qui consiste à observer la paroi interne du côlon à l’aide d’un instrument appelé coloscope. Il s’agit d’un tube souple, qui mesure entre 1,5 et 2 mètres qui permet au médecin d’observer la totalité du côlon et de réaliser des prélèvements (biopsie).

Réalisée par un gastroentérologue, sous anesthésie générale, la coloscopie est l’examen de référence pour détecter des lésions du côlon ou du rectum, qu’elles soient cancéreuses ou non.

Comment se préparer à une coloscopie ?

Une consultation avec un médecin anesthésiste est obligatoire au minimum 3 jours avant l’intervention.

Le côlon doit être nettoyé pour permettre au médecin de bien voir et faciliter les prélèvements. Pour cela, le médecin prescrit un laxatif afin de vider le côlon. On parle de purge ou préparation colique. Ce laxatif se présente le plus souvent sous la forme d’un liquide à boire la veille de l’examen. D’anciens patients conseillent de le boire très frais afin d’en atténuer le goût désagréable de sel.

Le plus souvent, un régime alimentaire sans fruits et légumes (régime dit « sans résidu » ou sans fibres) est recommandé en plus du laxatif. Ce régime commence au moins 3 jours avant l’examen. Le médecin vous donnera des instructions à suivre scrupuleusement.

Par ailleurs, il est impératif de signaler la prise d’anticoagulants ou d’antiagrégants plaquettaires au médecin et au gastroentérologue qui indiqueront la conduite à tenir en vue de la coloscopie.

En raison de l’anesthésie générale, il est nécessaire d’être à jeun le jour de l’examen. Autrement dit, il ne faut ni boire, ni manger, ni fumer à partir de minuit la veille.

Si malgré cette préparation, le côlon n’est pas suffisamment bien nettoyé, la coloscopie peut être arrêtée. Elle sera alors reprogrammée plus tard, après une nouvelle préparation plus intensive, ou remplacée par un autre examen comme le coloscanner.

L’action du laxatif modifie parfois l’effet de certains médicaments, notamment la pilule contraceptive. Des renseignements à ce sujet peuvent être demandés au médecin.


Comment se déroule la coloscopie ?

L’endoscope est introduit par l’anus. Un système de câbles permet de le diriger à l’intérieur du côlon. Au fur et à mesure de sa progression, l’endoscope transmet des images de la paroi à un écran d’ordinateur.

Au cours de la coloscopie, le médecin vérifie qu’il n’y a pas d’anomalie au niveau de la paroi interne du côlon. Normalement, la paroi du côlon est parfaitement plane et saine.

Si elle présente des irrégularités ou des bourgeonnements, le médecin prélève des échantillons de tissus pour les faire analyser. C’est ce qu’on appelle la biopsie.

Après la coloscopie, le médecin explique ce qu’il a observé, mais il faut attendre les résultats de la biopsie pour savoir s’il y a un cancer ou non.

Généralement, la coloscopie est faite en ambulatoire, c’est-à-dire qu’elle ne nécessite pas de dormir à l’hôpital. La plupart des personnes rentrent chez elles quelques heures après l’examen.

Pour le retour, il est impératif de se faire accompagner par un proche, en raison de l’anesthésie et de la fatigue liée à la purge.


Lien utile au sujet de  la coloscopie.

 
arsss.jpeg
téléchargement.jpeg
 

CENTRE REGIONAL DE COORDINATION

DES DEPISTAGES DES CANCERS EN ILE-DE-FRANCE

CRCDC-IDF

Siège Social :

3 Place Adolphe Chérioux, 75015 Paris

01 85 73 51 10

communication@depistage-cancers-idf.fr

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter