Qui est concerné ?

Le risque de développer un cancer colorectal n’est pas le même pour tout le monde. En fonction de votre âge et de votre histoire personnelle et familiale, votre médecin traitant détermine s’il peut vous proposer le test de dépistage ou s’il doit vous orienter vers d’autres modalités de surveillance.

Le risque de développer un cancer colorectal est principalement lié à l’âge (plus de 50 ans) et/ou à l’existence d’antécédents personnels ou familiaux de certaines maladies intestinales chroniques ou de prédispositions génétiques particulières.

Trois niveaux de risque ont ainsi été définis : « moyen » (80 % des cancers), « élevé » (15 à 20 % des cancers) ou « très élevé » (1 à 3 % des cancers).

Chaque situation est unique : c’est à votre médecin traitant de déterminer les modalités de dépistage ou de suivi les mieux adaptées à votre cas. S’il l’estime nécessaire, il vous adresse à d’autres professionnels de santé, en particulier au gastroentérologue ou au spécialiste en oncogénétique.

Votre médecin peut aussi vous poser des questions sur vos habitudes de vie (tabagisme, alimentation, activité physique) afin de discuter avec vous des gestes de prévention à adopter pour réduire votre risque de cancer colorectal.


J’ai entre 50 et 74 ans, sans facteur de risque particulier

Le programme de dépistage organisé vous concerne dès lors que vous ne présentez aucune histoire personnelle ou familiale susceptible de vous prédisposer à cette maladie, ni symptôme pouvant évoquer un cancer colorectal. Votre niveau de risque est alors considéré comme «moyen» car le seul facteur de risque est votre âge. Votre médecin vous proposera de réaliser tous les 2 ans un test immunologique de recherche de sang dans les selles. Ce test est rapide et efficace.


J’ai moins de 50 ans ou plus de 74 ans

Avant 50 ans, si vous ne présentez ni symptôme, ni antécédent personnel ou familial de polype, de cancer ou de maladie touchant le côlon ou le rectum, vous n’êtes pas concerné(e) par le dépistage organisé du cancer colorectal car ce type de cancer est rare avant cet âge. Après 74 ans, vous ne recevez plus d’invitation à participer au programme de dépistage organisé mais la poursuite de tests réguliers de dépistage du cancer colorectal peut faire l’objet d’une discussion avec votre médecin.

Consultez votre médecin en cas de présence de sang dans les selles, d’apparition de douleurs abdominales ou de troubles du transit (diarrhée, constipation, alternance des deux) persistants ou d’un amaigrissement inexpliqué. Il ne s’agit pas forcément d’un cancer mais le médecin pourra vous prescrire des examens pour déterminer la cause de ces troubles et vous proposer une prise en charge adaptée.


J’ai des antécédents personnels ou familiaux de maladies colorectales

Dans ce cas, vous avez un risque dit « élevé » de développer un cancer colorectal au cours de votre vie. Votre médecin le déterminera lors de la consultation et vous adressera à un gastroentérologue pour un suivi adapté. Ce cas de figure représente 15 à 20 % des cancers colorectaux diagnostiqués en France. Dans cette situation, il vous est recommandé de réaliser un suivi adapté par coloscopie.


Il y a des cas de maladies héréditaires touchant le côlon ou le rectum dans ma famille

Tous les membres d’une famille ne sont pas forcément porteurs d’une mutation génétique susceptible de favoriser le développement d’un cancer colorectal. Votre médecin peut vous adresser à une consultation spécialisée en oncogénétique pour déterminer si vous êtes dans ce cas ou non. A l’issue de cette consultation, le spécialiste peut, s’il l’estime pertinent, vous proposer un test génétique. Si le résultat de ce test est positif, vous bénéficierez alors d’un suivi adapté.


J’ai déjà passé des coloscopies

Si votre dernière coloscopie date de moins de cinq ans, qu'elle est normale et que vous n'avez pas d'antécédents personnels ou familiaux, vous recevrez votre invitation à 5 ans de cette coloscopie.

Si vous bénéficiez d’une surveillance spécifique, vous n’êtes pas concerné.e par le programme de dépistage organisé.

Si vous avez tout de même reçu une invitation, et afin de ne pas être relancé.e inutilement, nous vous remercions de nous la retourner en nous indiquant la date de votre coloscopie.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de l'INCa : Quelle modalité de dépistage, pour qui ?

 
arsss.jpeg
téléchargement.jpeg
 

CENTRE REGIONAL DE COORDINATION

DES DEPISTAGES DES CANCERS EN ILE-DE-FRANCE

CRCDC-IDF

Siège Social :

3 Place Adolphe Chérioux, 75015 Paris

01 85 73 51 10

communication@depistage-cancers-idf.fr

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter