Le dépistage en pratique

 1- L’invitation : Vous avez entre 50 et 74 ans ? 

Tous les 2 ans, le CRCDC-IDF vous adresse par courrier, à votre domicile, une invitation accompagnée de la liste des radiologues agréés pour le dépistage. Cette invitation pour permet une prise en charge à 100% de votre mammographie.

Si vous n’avez pas reçu l’invitation, vous pouvez contacter le site du CRCDC-IDF de votre département de résidence pour demander une nouvelle invitation.

Si vous n'avez pas reçu d'invitation, vous pouvez contacter le site du CRCDC-IDF de votre département de résidence ou la demander directement en cliquant ici.

2- Le rendez-vous :

Il vous suffit de prendre rendez-vous avec le radiologue agréé de votre choix parmi la liste jointe à votre invitation.

Vous pouvez consulter cette liste ici en fonction de votre département de résidence.

Pour votre rendez-vous, munissez-vous de la prise en charge, de votre carte Vitale et de vos anciens clichés.

3- Le déroulement de l’examen :

Un manipulateur ou une manipulatrice de radiologie, formé(e) pour le dépistage, réalise une mammographie complète, c’est-à-dire deux clichés par sein. Cet examen nécessite une compression du sein entre deux plaques pour une meilleure lisibilité des clichés. Cela ne dure que quelques minutes ; cela peut être désagréable mais sans risque.

Le radiologue vous pose quelques questions, réalise un examen clinique de vos seins (palpation) et interprète la mammographie en la comparant à la précédente. S’il le juge nécessaire, il vous proposera de réaliser immédiatement d’autres clichés ou des examens complémentaires (le plus souvent une échographie).


A l'issue de l'examen, le radiologue vous informera du résultat.

  • Si la mammographie est normale, il vous remettra un compte-rendu provisoire (en attente de la deuxième lecture).

  • Si la mammographie est suspecte, il vous remettra les clichés et le compte rendu définitif et vous orientera vers votre médecin traitant.


4- Prise en charge financière de l'examen 

L'examen est pris en charge à 100% par les caisses d’Assurance Maladie sans avance de frais. Il comprend une mammographie (deux clichés par sein) et un examen clinique des seins.


Si une anomalie est décelée, le radiologue effectue immédiatement un bilan diagnostique (clichés et/ou examens complémentaires). Ces examens sont pris en charge dans les conditions habituelles de remboursement.

Si vous souhaitez connaitre le tarif appliqué par le radiologue de votre choix, consultez le site de l’Assurance Maladie.


 5- La seconde lecture
Le programme de dépistage organisé inclut une seconde lecture de toutes les mammographies jugées normales lors de la première lecture. Cette seconde lecture est réalisée par des radiologues spécialement formés. Elle peut conduire à la nécessité d’effectuer des examens complémentaires. Vous serez invitée à les réaliser chez le radiologue ayant procédé à l’examen initial.

Cette seconde lecture permet de détecter environ 6% de cancers qui auraient pu passer inaperçus (source : Institut National du Cancer).


Votre centre de radiologie vous expliquera les modalités de récupération de votre dossier avec les résultats définitifs.

 

6- Les résultats

  • Que signifie un résultat de dépistage « normal » ou « négatif » ?


Lorsque le résultat du dépistage est normal, ce qui est la très grande majorité des cas, une invitation à pratiquer un nouvel examen est proposée deux ans plus tard.


La mammographie est l’examen de référence pour le dépistage du cancer du sein. Elle permet de dépister près de 90% des cancers. Cependant certains peuvent ne pas être détectés. Pour cette raison, entre deux mammographies, il faut continuer la surveillance des seins et le suivi par le médecin ou le gynécologue et si vous constatez des signes d’alertes (grosseur au sein ou à l’aisselle, modification de la forme ou de la taille du sein, rétraction du mamelon, écoulement sanglant ou non du mamelon, changement de l’aspect de la peau du sein ou de l’aréole), allez consulter sans tarder votre médecin traitant ou votre gynécologue.

  • Que signifie un résultat de dépistage « anormal » ou « positif » ?

 Un résultat positif ne signifie pas forcément un cancer mais la découverte d’une image qui doit être précisée et examinée attentivement. Différents examens complémentaires peuvent être effectués dans ce cas pour établir le diagnostic : nouveaux clichés, échographie, IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), tomosynthèse et parfois ponction ou biopsie.

En effet, environ 6 femmes sur 100 présentent des images suspectes sur la mammographie de dépistage en première lecture et 3 sur 100 en deuxième lecture. A l’issue des examens complémentaires, 7 cancers sont découverts pour 1 000 femmes dépistées.


7- Le prochain rendez-vous :

Si les résultats de la deuxième lecture ne montrent pas d’anomalie, vous recevrez un nouveau courrier dans 2 ans. Il faudra revenir avec vos anciens clichés. Ils serviront de base de comparaison.

unnamed.jpg
 

Classification ACR

Utilisée par l'ensemble des radiologues dans les comptes-rendus de mammographie

ACR 0 : investigation complémentaire nécessaire

ACR 1 : mammographie normale

ACR 2 : anomalie bénigne ne nécessitant ni surveillance rapprochée, ni examen complémentaire

ACR 3 : anomalie probablement bénigne nécessitant une surveillance rapprochée

ACR 4 : anomalie suspecte qui indique une vérification histologique

ACR 5 : anomalie évocatrice de cancer


 
arsss.jpeg
téléchargement.jpeg
 

CENTRE REGIONAL DE COORDINATION

DES DEPISTAGES DES CANCERS EN ILE-DE-FRANCE

CRCDC-IDF

Siège Social :

3 Place Adolphe Chérioux, 75015 Paris

01 85 73 51 10

communication@depistage-cancers-idf.fr

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter